L’art qui guérit

Se créer soi-même

« Créer dans le cadre de l’art-thérapie, c’est se créer soi-même, se mettre en forme et en œuvre, se projeter dans un processus de transformation de soi. L’expression de l’indicible devient possible grâce au langage symbolique et donne le lien entre création et vécu. » L’art-thérapie par Patricia Saunier

La source du travail par l’art-thérapie puise son origine dans la matière même de notre vie.

La vie d’Henri Matisse en est le parfait témoignage

Henri Matisse une histoire de résilience

J’aime beaucoup ce texte de Pierre Le Marquis, (extrait du « L’art qui guérit, » Boris Cyrulnik, Hazan Eds,) car la vie d’Henri Matisse illustre bien le concept de résilience. Plusieurs fois fortement éprouvé par la maladie, Henri Matisse transfigure ses difficultés en créant.

Quasi alité, il enchaîne les créations depuis sa maison qu’il transforme progressivement en atelier. Il se donne au présent, et du mieux qu’il peut, il continue à être, à s’exprimer, à éprouver un plaisir printanier à jouer de ces matériaux. Il retrouve de la fluidité, de la consistance à assembler ces fragments d’instants chromatiques, là où cette période de vie aurait pu l’anéantir.

Marie Guerry

Henri Matisse - Art-thérapie et rituel chamanique APESRA

« Opéré en 1941 à Lyon d’un cancer intestinal compliqué d’une embolie pulmonaire qui faillit l’emporter, Henri Matisse (1869-1954), septuagénaire, doit désormais garder le lit ou rester dans un fauteuil la plus grande partie de la journée. Il ne peut travailler qu’assis ou allongé. Il tente de dessiner sur les murs de sa chambre à l’aide d’un fusain fixé au bout d’une perche.

En 1944, en plein bombardement, il apprend dans son palace niçois, l’ancien hôtel Régina, sur les hauteurs de la ville, que sa fille Marguerite, qui a rejoint la Résistance, a été arrêtée par la Gestapo, puis interrogée et torturée par les nazis. Il ne sait pas encore qu’elle parviendra à s’échapper du train de la mort qui se dirige vers un camp de concentration en Allemagne. Son fils le plus âgé est également un combattant de l’ombre, comme son ancienne épouse Amélie, qui vient d’être arrêtée et emprisonnée à Fresnes.

Devant tant de souffrances, Matisse décide de profiter de sa seconde vie, de ce sursis accordé par la maladie, pour continuer à créer avec l’aide de son assistante et modèle Lydia Delectorskaya. N’a-t-il pas découvert la peinture, à l’âge de vingt ans, alors qu’il était déjà alité, terrassé par une crise d’appendicite ? Le clerc de notaire à l’avenir tout tracé qui n’avait jamais mis les pieds dans un musée s’était découvert une passion soudaine grâce à une boîte de peintures prêtée par un voisin pour sa convalescence. Une véritable révélation !

Pour s’adapter à son infirmité nouvelle, il se tourne vers une technique de découpage et de collage de papiers gouachés qu’il a expérimentée dès les années 30, à la fondation Barnes à Philadelphie, pour son œuvre monumentale « La Danse » (voir l’image en entête de l’article)

Au milieu du chaos, la vie revient. Ses mains s’agitent, elles guident avec assurance les gros ciseaux, les mouvements de découpage sont précis et rapides. L’artiste « dessine » en découpant, comme un sculpteur taille le marbre, aboutissant à des créations joyeuses, lumineuses et débordantes de vie, qui contrastent avec son état crépusculaire. Ciseaux en main, il échappe à la pesanteur de son corps infirme et s’envole. »

Art thérapie et rituel chamanique au service de la guérison

La formation thématique de juillet 2021 à janvier 2022

La formation thématique art thérapie d’APESRA propose d’utiliser des médiums tel que le dessin, la peinture, le modelage, le collage, les arts plastiques, le conte, le mouvement… et les rituels chamaniques, à des fins thérapeutiques holistiques.

À qui s’adresse la formation ?
  • Aux professionnels/praticiens/facilitateurs dans l’accompagnement, dans la sphère du développement des potentiels humains, du domaine social ou de la santé.
  • Aux personnes en désir de reconversion professionnelle
  • Une partie de la formation est organisée en stages ouverts aux particuliers en quête de guérison par l’art-thérapie.

Pour suivre ces ateliers, aucun besoin de compétences spécifiques dans les matières de l’art. Le but n’est pas la performance esthétique, mais l’expression sous toutes ses formes.

Le stage de développement personnel et spirituel de juillet 2021 à janvier 2022

Le Joyau de l’âme est un cycle de stages ouverts (indépendant les uns des autres) à tous et à toutes

Bienvenue dans ce processus rituel de guérison pour naître à soi en créant par l’art-thérapie avec le dessin, la peinture, le modelage, le collage, les arts-plastiques, le conte, le mouvement.

N’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire : info@apesra.org

Restons en lien

Pour être tenu informé de nos activités par email, cliquez ici

On est ensemble sur

💠 FACEBOOK
💫 le groupe public APESRA :
💫 le groupe public LE POUVOIR D’AIMER
💫 le groupe privé AIMER (réservé aux femmes – rejoignez le groupe)
💫 la page APESRA
💫 le compte de Maria Verhulst
💫 la page AKSANTI CHANNEL

💠 YOUTUBE AKSANTI CHANNEL

💠 INSTAGRAM

💠 TELEGRAM

Avec amour
Maria Verhulst
www.apesra.org

Partagez cet article !

Articles récents

Commentaires récents

Envie de nous rejoindre ? Une question ? Une info supplémentaire ?

Complétez les données ci-dessous. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais